LA PEXIE MAMMAIRE

La pexie mammaire

La pexie mammaire est une procédure très pratique en chirurgie esthétique. Si performée dans le règles de l’art elle assure une très bonne satisfaction chez les patientes.

Plusieurs techniques de pexie mammaire sont pratiquées à nos jour.

Pendant la consultation, la Dr. Nordback vous posera plusieurs questions sur votre santé générale ainsi que sur vos attentes, ceci sera suivi par un examen physique complet.

Les paramètres les  plus importants à observer:

  • Le développement et ci ceci est arrivé à terme
  • La similarité entre les deux seins, et s’il ya de l’asymétrie ou même de la déformation
  • L’indication propre à la pexie ou la nécessité de performer une réduction mammaire.

 

Trois classifications de de Ptose mammaire:

  • Premier type: le mamelon et l’aérole sont placées au dessus du creux sub-mammaire (la limite inférieure du sein). Ce type de forme est caractérisée par une petit volume de la partie supérieure du sein, de même que le pole inférieure du sein . Cependant le mamelon et l’areole sont placées à leur correcte place. Ce type de forme est souvent due à une perte de volume: perte de poids ou après lactation.

    SOLUTION:
    Pexie mammaire (rehaussement du sein) ainsi que l’implantation d’une prothèse anatomique afin d’améliorer la projection du sein, d’habitude la position sub musculaire est préféré. Le résultat est souvent excellent et très satisfaisant pour la patiente.
  • Deuxième type: le mamelon et l’aérole sont placées à la même hauteur du creux sub-mammaire (la limite inférieure du sein). Ce type de forme est caractérisée par une petit volume de la partie supérieure du sein, ce qui forme un sein aplati. Le mamelon et l’aerole ne sont pas à leur place mais à l’hauteur du creux sub-mammiare. le pole inférieure du sein contient un petit volume, engendrant un important excès de peau.

    SOLUTION:
    Pexie mammaire avec implantation d’une prothèse extra longue avec une plus importante projection. La position sub musculaire est préféré. La convalescence est légèrement plus longue mais les résultats impressionnant avec des cicatrices quasi invisibles.
  • Troisième type: le mamelon et l’aerole sont placées au dessous du creux sub-mammaire (la limite inférieure du sein). Ce type de forme est caractérisée par un important excès de peau, au point que dans certaines cas ces derniers sont projetés vers le bas.

    SOLUTION:
    Le traitement est plus complexe que dans les deux cas précédents et implique souvent une réduction mammaire qui donne le meilleure résultat.

 

Choix de l’implant

Plusieurs prothèses mammaires sont utilisées ils se différencient par leur contenu et leur forme.

Principalement les formes sont deux: la forme ronde et la forme anatomique.

Les prothèses anatomiques ont la forme du sein, donc moins de volume au pôle supérieure et plus dans celui inférieure. Elle sont specialement concue pour la reconstruction du sein.

Elles sont la meilleure option pour les patientes ayant des seins de petite taille. Leur défaut c’est que parfois elles peuvent se retourner en changeant la forme du sein, parfois nécessitant un procedure pour les remettre en place.

L’autre type d’implant est rond, avec la même volume à tous les pôles. Le résultat est très naturel dans des patientes avec des seins de volume normale, elles ne sont pourtant pas adaptés à des patientes ayant un très petit volume.

Les implants contiennent du silicone cohésive qui prévient la migration en cas de rupture.

Le choix du type de prothèse est fait, selon l’indication, par la Dr Nordback en tenant compte des préférences de la patiente ainsi que de l’indication opératoire.

Positionnement

Il existe deux positionnements principales: une consiste à placer la prothèse derrière la glande mammaire, l’autre plus en profondeur sous le muscle pectoral.

Décision du positionnement

Cette décision est du ressort de votre chirurgienne et dépend de la technique choisie. Le facteur le plus important est l’épaisseur du sein dans sa partie supérieure.

La Dr. Nordback procédera à cette mensuration lors de l’examen physique.

Lors du placement de la prothèse sous la glande mammaire:

  • le résultat est très naturel
  • la procédure est plus simple et moins douloureuse
  • la convalescence plus courte

Lors du placement de la prothèse derrière le muscle pectoral:

  • l’implant sera recouvert d’une couche plus épaisse
  • les suites post-opératoires sont souvent plus douloureuses
  • la convalescence plus longue, entre 7 et 10 jours
  • le résultat final est très satisfaisant.

Choix de la taille

Une des choses les plus intéressantes de la consultation pré opératoire est le choix de la taille des prothèses et se révèle être parfois le choix le plus difficile.

En accord avec la patiente et grâce à l’expérience de la Dr. Nordback on choisira la taille la plus adapté, et ceci en harmonie avec votre silhouette.

Dans ce contexte vous apprécierez les conseille de votre chirurgienne qui, n’accedera pas à n’importe quel désir mais évaluera avec vous le mieux afin d’avoir un résultat naturel et harmonieu.

Avant la procédure

Vous serez invité à une consultation avec un anesthésiste pour discuter du meilleur moyen d’anesthésie. Il en suivra un examen physique complet. Un examen sanguin ainsi qu’un ultrason (ou mammography) seront de même exécuté.

Procedure

L’opération dure environ 1-2 heures. Elle est pratiqué sous sédation profonde ou anesthésie générale selon accord avec la chirurgienne.

Selon le cas la pose de drains pourrait être nécessaire afin d’éviter des hématomes. Une antibiothérapie prophylactique est débuté. Les douleurs seront soulagés par des antalgiques adaptés à la patiente. Le port d’un soutien gorge sportif spécial est nécessaire pendant 12 semaines. Pendant ce temps (12 semaine) tout sport est contre indiqué.

Le résultat

Malgré l’énorme satisfaction des patientes déjà peu après l’opération, le résultat esthétique définitif est atteint à environ 12 mois. Pendant ce temps l’utilisation de crèmes hydratantes est fortement conseillé.

Les complications

Malgré la simplicité de cette chirurgie, il est important d’être informé sur le possibles complications. Comme toute autre chirurgie l’apparition d’hématomes, infections, séromes ne peut être exclue. Sur le plan esthétique il pourrait y avoir des malposition, des asymétries, des contractions de la capsule ainsi que des changement au niveau sensoriel du mamelon. C’est impératif d’avoir un suivi régulier après la chirurgie et de signaler tout problème à son chirurgien afin de prévenir ces complications.